Les personnes qui évaluaient leur vie comme « stressante » ou qui déclaraient avoir des pensées négatives intrusives présentaient une réduction significative des cellules tueuses naturelles – dont le rôle est de cibler et d’éliminer les cellules infectées par les virus et les tumeurs.

Clef à retenir : Ces résultats suggèrent que l’attitude d’une personne face à un facteur de stress peut être un facteur de réponse immunitaire. Mais d’abord, prenons tous un moment collectif pour regarder intérieurement nos systèmes immunitaires et crier : et tu, Brute ? Lorsque nous nous sentons au plus bas et que nous avons désespérément besoin que toutes nos cellules se mobilisent, le système immunitaire se tient sur la touche et attend de connaître nos règles du jeu. Il y a toujours une bonne nouvelle cachée dans la mauvaise nouvelle. Étant donné que la quasi-totalité du stress est auto-déclaré, vous contrôlez ce que votre système immunitaire entend. Une fois encore, votre verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ? Il n’est pas étonnant que le mouvement de l’amour de soi s’appuie sur un discours positif. En effet, si les molécules de votre système immunitaire réagissent à vos schémas de pensée, il est temps d’avancer la pratique du parler de soi positif en haut de nos listes de choses à faire.

Étude 2 : La pensée positive réduit l’anxiété. Les visualisations et le discours intérieur positif réduisent les pensées négatives et les pensées intrusives.

Dans cette étude, des chercheurs du Kings College de Londres ont travaillé avec 102 sujets diagnostiqués avec un trouble d’anxiété généralisée, pour déterminer si la visualisation positive pouvait supplanter les pensées négatives intrusives.

Les participants ont été assignés au hasard à trois interventions : (i) pratique de la génération d’images mentales de résultats positifs à des sujets d’inquiétude ; (ii) pratique de la génération de descriptions verbales de résultats positifs liés à l’inquiétude ; ou (iii) pratique de la génération d’images positives non liées à toute préoccupation actuelle.

La principale constatation est que les trois groupes ont montré des réductions significatives des intrusions négatives, avec une différence rapportée non significative entre les trois. Tous les participants ont rapporté moins d’inquiétude et d’anxiété. Ainsi, il semble que le remplacement du flux habituel d’inquiétude verbale par toute idéation positive alternative soit le facteur à l’origine des changements observés.

Clef à retenir : Ces résultats suggèrent que toute forme de pensée positive est préférable au fait de laisser les pensées négatives se déchaîner. Ce point est crucial dans la mesure où les émotions fortes et négatives peuvent durer des heures, parfois des jours – plaçant notre corps dans un état chimique exacerbé. Les recherches montrent que l’anxiété est une émotion qui peut durer jusqu’à quatre heures. En revanche, il a été démontré que le fait de penser constamment à un événement positif prolonge le sentiment de joie, qui peut durer jusqu’à six heures. Comme le cerveau subconscient ne peut pas faire la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé, la visualisation d’événements positifs pourrait être l’équivalent scientifique d’une balle magique qui réduit simultanément l’inquiétude et augmente la joie.

Étude 3 : Les personnes positives sont plus heureuses et moins susceptibles d’adopter des comportements malsains. Le bonheur favorise le succès dans la santé, le travail et les relations.

Ce document a examiné des études portant sur plus de 275 000 personnes pour déterminer si le bonheur entraîne le succès ou vice versa. À première vue, cela ressemble à une situation de l’œuf et de la poule, mais des dizaines de données longitudinales plus tard, les chercheurs apportent la réponse à cette question.

Dans une étude portant sur environ 5 000 personnes, le bonheur était associé à une santé comparativement meilleure, telle que mesurée par les problèmes de santé auto-déclarés, tels que les jours de travail manqués pour cause de maladie et d’hospitalisation, 5 ans plus tard.

Les études ont révélé que les personnes heureuses sont moins susceptibles d’adopter des comportements nocifs tels que le tabagisme, la mauvaise alimentation et la toxicomanie. Des données limitées suggèrent également que les émotions positives à court terme peuvent affecter le degré auquel une personne s’engage dans des comportements sous-optimaux. Par exemple, une consommation moindre de cigarettes et d’alcool était associée à une humeur heureuse récente.

L’humeur positive est impliquée dans les aspects préventifs et thérapeutiques de la santé. Une étude a prédit une plus faible incidence d’accident vasculaire cérébral 6 ans plus tard, et de blessures liées au sport sur la durée d’une saison de hockey. L’optimisme, un concept connexe, a également été associé à une incidence plus faible des maladies cardiaques, 10 ans plus tard, à une meilleure qualité de vie, à une meilleure récupération physique et à un retour plus rapide au comportement pré-chirurgical 6 mois après une chirurgie cardiaque ; et à un risque moindre de maladie cardiaque 8 mois après la chirurgie.

Clef à retenir : Les résultats de cette recherche soutiennent  » l’hypothèse de la construction  » qui stipule qu’avec le temps, les émotions positives permettent aux gens de construire un capital personnel social, physique et intellectuel. La pensée positive vous permet de créer des émotions positives telles que le bonheur, la joie, la résilience et le contentement. Ces émotions vous permettent à leur tour d’avoir une vision positive de la vie. Les personnes qui ont une vision positive de la vie ont tendance à interagir avec les autres et à relever les défis de la vie de manière positive. Par conséquent, les personnes positives ont plus de chances d’acquérir des circonstances de vie favorables, notamment la santé et la richesse. Les résultats de cette recherche sont une véritable LOI D’ATTRACTION. Mais avant de sauter sur Google, rendez-vous à l’article suivant où je partage des pratiques de soins personnels soutenues par la science qui vous aideront lorsque vous êtes stressé.

Publié initialement sur www.vibrantwoman.co.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.