Cela va bien au-delà du bleu contre le kaki.

La différence entre les Louveteaux et les Scouts BSA englobe des catégories critiques comme la structure de l’unité, le leadership, la participation des parents, l’avancement et le camping.

Les deux programmes sont construits sur les valeurs éprouvées du scoutisme. En témoigne le fait que les membres des deux programmes récitent le serment et la loi scouts.

A part cela, cependant, vous trouverez plus de différences que de similitudes – pour de bonnes raisons.

Vous n’enseigneriez pas à un élève de troisième année de la même façon qu’à un élève de neuvième année, n’est-ce pas ? Selon cette même logique, votre approche des louveteaux et des scouts BSA ne devrait pas être la même non plus.

Donc, recueillis auprès de plusieurs chefs scouts au courant, voici un récapitulatif des façons dont les louveteaux et les scouts BSA diffèrent.

Structure des unités

Louveteaux : Les louveteaux sont dans des tanières, qui font partie d’une meute.

Une tanière est composée de filles ou de garçons de même rang. Il y a deux types de tanières : entièrement masculine ou entièrement féminine.

Une meute peut être entièrement masculine, entièrement féminine ou inclure un mélange de tanières entièrement masculines et entièrement féminines.

Les tanières se réunissent habituellement toutes les semaines ou toutes les deux semaines ; les meutes se réunissent tous les mois.

Scouts BSA : Les membres des scouts BSA sont dans des patrouilles, qui font partie d’une troupe. Les troupes sont soit entièrement masculines, soit entièrement féminines. Certains responsables forment des troupes liées, ce qui signifie qu’une troupe entièrement masculine et une troupe entièrement féminine partagent une organisation à charte et un comité de troupe
.

Certaines troupes préfèrent les patrouilles d’âge mixte (dans lesquelles un enfant de 11 ans et un enfant de 17 ans pourraient être dans la même patrouille), tandis que d’autres préfèrent garder ensemble les scouts d’âge similaire.

Les patrouilles se réunissent chaque semaine. Les réunions de patrouille font généralement partie de la réunion hebdomadaire de la troupe, mais les patrouilles sont invitées à se réunir de leur côté.

Leadership

C’est assez simple : Les tanières et les meutes de louveteaux sont dirigées par des adultes ; les patrouilles et les troupes de scouts BSA sont dirigées par les jeunes.

Louveteaux : Les adultes planifient et dirigent les réunions et encouragent l’avancement, le travail d’équipe, le plaisir et la formation du caractère.

Scouts BSA : Les scouts planifient et dirigent les réunions et les sorties. Les adultes interviennent lorsqu’on leur demande de l’aide et donnent l’exemple d’un bon comportement.

Les troupes dirigées par des jeunes ne sont peut-être pas « aussi organisées ou réussies que si des adultes dirigeaient les choses, mais les enfants apprennent de leurs erreurs, dit le chef scout de l’Illinois Dale Machacek.

Rôles de leadership : Voici quelques postes dans le scoutisme louveteau et le poste équivalent dans une troupe de scouts BSA :

Louveteaux Scouts BSA
Meneur de louveteaux Meneur de patrouille
Cubmaster Meneur de patrouille senior
Comité d’unité (planification fonctions) Conseil des chefs de patrouille
Aucun Scoutmaster
Comité d’unité (fonctions administratives) Comité d’unité

Comme vous pouvez le voir, les adultes occupent tous les postes de louveteaux, tandis que les jeunes membres occupent la plupart des rôles des scouts BSA.

Pourquoi n’y a-t-il pas d’équivalent louveteau au chef scout ? Parce que les Scoutmasters, contrairement aux Cubmasters, sont des mentors qui restent sur la touche. Pensez au Scoutmaster comme le « guide adulte en chef » et aux assistants Scoutmasters comme des « guides adultes ».

Dans une lettre qu’il envoie aux parents, le Scoutmaster de New York, Richard Buzzard, explique que les choses peuvent être agitées chez les Scouts BSA, mais c’est le but.

Quand vous voyez des Scouts avoir un peu de mal, ou ne pas faire un travail aussi bien que vous savez que VOUS pourriez le faire, résistez à la tentation de le faire pour eux. Un peu d’aide est toujours la bienvenue. Mais laissez les succès leur revenir autant que possible, ainsi que l’apprentissage qui découle de ces revers temporaires.

L’implication des parents

Les parents sont un élément essentiel du scoutisme louveteau et des scouts BSA.

Louveteaux : Les parents sont censés aider la meute à planifier ou à aider à au moins une activité ou un événement par an.

Ils peuvent également prendre un rôle de leadership dans la meute ou la tanière. Les parents sont généralement tenus d’accompagner leur fils ou leur fille lors des camps de nuit.

Scouts BSA : Les parents doivent continuellement aider la troupe en soutenant les scouts et en participant aux tâches que les scouts ne peuvent pas faire.

Cela peut inclure : le transport à une activité, les achats pour un voyage ou le chaperonnage d’un voyage. Cela peut également inclure l’aide aux collectes de fonds (finances et organisation) et la coordination d’événements spéciaux. On attend de chaque famille qu’elle joue un rôle actif au sein de la troupe. Contrairement aux louveteaux, les parents ne sont pas obligés de camper avec leurs fils ou leurs filles. Mais ils sont encouragés à le faire s’ils le souhaitent.

Avancement

Les louveteaux progressent dans les rangs pour obtenir la flèche de lumière. Les scouts membres de la BSA progressent dans les rangs pour obtenir le prix de l’aigle scout.

Louveteaux : Les louveteaux comptent sur leurs chefs de terrier, leurs chefs de terrier et leurs parents pour planifier et aider à toutes les activités d’avancement. Les réalisations/carnets sont signés soit par le chef de tanière, soit par le parent.

Les grades sont basés uniquement sur l’âge ou le niveau scolaire. Même si un louveteau n’a pas obtenu le grade correspondant à son âge, il passe au grade suivant avec la tanière.

Les niveaux sont : Tigre, Bobcat, Loup, Ours, Webelos et Flèche de lumière.

Scouts BSA : Les parents peuvent guider, mais l’avancement est planifié et aidé par les chefs de patrouille et les adultes.

Contrairement aux louveteaux, l’avancement est individuel, et non par patrouille.

Un scout travaille à son propre rythme, ce qui signifie qu’un enfant de 13 ans dans la patrouille du Dragon pourrait être un scout à vie alors qu’un enfant de 15 ans dans la patrouille du Dragon est encore un scout étoile. Un scout ne peut pas passer au niveau suivant tant que toutes les activités n’ont pas été accomplies dans le grade inférieur.

Les grades sont Scout, Tenderfoot, Deuxième Classe, Première Classe, Star, Life et Eagle. (Les palmes d’aigle peuvent également être gagnées après l’aigle.)

Camping

Voir cette section dans le Guide pour un scoutisme sécuritaire pour vous aider à démarrer.

Cub Scouts : Limité aux excursions d’un week-end ou d’une journée avec les scouts et les parents. Peut avoir un peu de camping dans des tentes ou des cabanes. Le camp d’été est limité à deux ou trois nuits, généralement. Les campings ont généralement un horaire très structuré.

Scouts BSA : Voyages de camping mensuels ou bimensuels ainsi que des activités supplémentaires de jour en plein air.

Une grande partie du programme implique des activités qui ne peuvent être faites qu’en plein air (nature, écologie, pionniers, course d’orientation, conservation, etc.).

Le scout a également accès à au moins une semaine de camping chaque été. Chaque minute du campement n’est pas programmée. Le temps libre est important.

Les scouts ont normalement quelques heures de temps libre pour passer du temps avec leurs amis, se promener dans les bois, travailler sur l’avancement, dormir, faire du sport ou ne rien faire du tout.

C’est « l’un des concepts les plus difficiles à saisir pour les parents de louveteaux », dit Machacek.

Activités

Lorsque vous envisagez des activités pour votre meute ou votre troupe, consultez ce tableau montrant les directives adaptées à l’âge .

Chaîne de commandement

À qui les scouts s’adressent-ils en cas de problème ou de question ?

Louveteaux : Ils demanderont à leur parent, leur chef de terrier ou leur louveteau.

Scouts BSA : Ils suivront la « chaîne de commandement ». On apprend aux scouts à s’adresser à leur chef de patrouille, puis à leur chef de patrouille principal et enfin aux adultes. Lorsque la sécurité ou la santé est un problème, cependant, les scouts peuvent aller directement voir l’adulte.

Autres différences

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.